Notes techniques

Technologie du développement

Le développement de AIDE est réalisé en PHP avec une base de données SQL (actuellement MySQL, mais cela peut se changer par simple paramétrage).

Le développement s’appuie sur le système de composants (“framework”) Symfony2 et intègre quelques composants parmi les plus courants.

L’affichage a lieu par l’intermédiaire du système de templates TWIG.

Développement rapide

Grâce à l’utilisation d’un système de composants (ici le “framework” Symfony2), le développement est extrêmement rapide. La conséquence, c’est que l’ajout ou la modification d’une fonctionnalité peut être à peine plus longue que le paramétrage d’une grosse application.

Maintenance aisée

Outre ses qualités propres (évoquées plus haut), le système de composants utilisé Symfony2 est le plus proche, à ma connaissance, de la culture de développement de la Direction informatique. (PHP, TWIG)

Le déploiement et la maintenance de l’application AIDE sont donc facilement réalisables en interne, soit au niveau de la composante Jean Monnet, soit au niveau des services centraux, soit même au-delà.

Évolutions facilitées

Les futures évolutions sont facilitées

  1. par l’emploi d’un système de composants qui rend le développement plus rapide et plus sûr
  2. par la concision du code
  3. par les technologies employées, qui sont suffisamment largement partagées pour permettre à de nombreux développeurs de comprendre suffisamment le code pour pouvoir le retoucher et l’augmenter

Dématérialisation

L’ajout d’une dé-matérialisation totale ou partielle est possible. Si cela n’a pas été tenté jusqu’ici, c’est parce que l’envoi postal de dossiers est jusqu’ici considéré comme parfaitement acceptable.

Il est à remarquer qu’une dématérialisation sous forme de fichiers joints, scans et d’images conservées est fortement consommatrice de ressources en termes de place en mémoire vive comme en stockage, usage de la CPU et bande passante.

On pourrait toutefois, en fonction des besoins, envisager une dématérialisation totale ou partielle, soit par ajout de fonctionnalités à l’existant, soit, éventuellement, par couplage avec un module de dématérialisation en mode local ou même distant.

Communication avec les autres systèmes

En entrée comme en sortie, la communication avec les autres systèmes est facilitée par l’emploi, dans AIDE, exclusivement des formats et technologies « ouverts ».